Pourquoi la salsa cubaine peut être un peu mieux que la salsa portoricaine ?

Comme vous le savez surement, il existe deux grandes catégories de Salsa : La Salsa Cubaine et la salsa Portoricaine. Il existe également de la salsa Colombienne mais personnellement, je n’y connais strictement rien, donc je vous renvoie vers cette vidéo et on en parlera plus jamais :p

Oui donc, il existe deux salsas et la première question qu’on se pose en général, c’est « Laquelle est la mieux ? ».
L’une a l’air fun mais un peu brouillon, tandis que l’autre a l’air stricte voir carrément chiante.

Je n'ai jamais autant hésité depuis la finale de Secret Story

Si nous reprenons du début, la salsa Cubaine est quand même la « salsa de base » :

  • Pour cela, elle est donc largement répandue partout et nous pouvons donc aller dans n’importe quelle boite salsa, inviter n’importe qui et on dansera la salsa Cubaine sans soucis. C’est vraiment abordable et pas prise de tête.
  • On vise l’amusement et la rigolade. On sourit et c’est pas grave si on rate une figure. On fait un dilequesi et c’est reparti.
  • On a des portés qu’on peut placer un peu n’importe quand et on a aussi des figures acrobatiques pour épater la galerie.
  • En bachata, on peut convertir des passes de cubaine donc si on est pas spécialement à l’aise en bachata, on peut toujours s’inspirer de la Cubaine.
  • Y’a les ruedas et en rueda, tu peux faire connaissance super facilement. Genre la nana avec qui t’as fini, ben, tu peux l’inviter pour la musique suivante.
  • Toutes les figures de salsa cubaine sont emboitables les unes dans les autres. C’est également le cas pour la porto mais c’est flagrant en cubaine. Exemple : La fin d’un setenta est un enchufla … que tu peux « doblé » et mixé avec un enchufla complicado. Là, mine de rien, vous avez une passe de 5x 8temps. Le tout enchainé dans une fluidité exemplaire. C’est vraiment le genre de trucs qui plait aux nanas (à l’instar du sentiment « le mec fait des passes les unes après les autres, comme il les a appris en cours ».

En salsa cubaine, on bouge, on se défoule. On cours partout, on danse en rond, on fait de tours, y’a du mouvement et on transpire. Alors qu’en porto, c’est tellement raide et droit qu’on a parfois l’impression que le but du jeu est de faire faire un maximum de tours à la fille dans un sens, puis dans l’autre.

En Cubaine, tu fais danser deux nanas si tu veux.

La salsa cubaine, c’est quand même ambiance fiesta loca, les musiques ont des paroles, on chante, on danse, on chante en dansant … on connait les refrains par coeur. C’est la fête du village quoi. Encore une fois, en soirée, on peut inviter n’importe qui : tout le monde danse la cubaine. Même les danseuses de porto. Par contre, l’inverse marche beaucoup moins bien (un portoricain va avoir du mal à faire danser la salsa portoricaine à une nana qui danse habituellement la cubaine).

Par contre, t’es fondu dans la masse : Tout le monde danse la cubaine. Donc pour taper dans l’œil du public, c’est pas facile. Il faut vraiment être bon pour se distinguer. Puis en salsa cubaine, c’est toujours les mêmes musiques qui passent, donc c’est super relou à force. Sans compter les salsa romantica qui sont super lentes.

La conclusion de tout ça ? La salsa Cubaine est la salsa « populaire », dans le sens « la salsa de tout le monde ». Pour s’éclater, y’a rien de mieux, on y fait ce qu’on veut, on mixe avec du hip hop par exemple si on en a envie, bref, c’est super ouvert. C’est cette ouverture d’esprit qui fait qu’on la favorise à la portoricaine. Attention, cela ne veut pas dire que la porto est élitiste et destiné aux gens coincés.

C’est juste que si pour vous, la salsa est synonyme de Fiesta, Mojito et cocotiers, alors la Cubaine est pour vous. Par contre, vous allez être tout mouillé !