Que valent les cours en association ?

L’année scolaire reprend et avec cela, les cours de salsa.

Il y’a deux façons de prendre des cours de salsa :

  • En adhérant à une association proposant des cours de salsa dans une vraie salle de danse et un prof reconnu
  • En allant un peu plus tôt aux soirées salsa pour profiter des cours qui ont lieu avant la soirée

Sachant qu’il est tout bonnement impossible de faire les deux en même temps (à moins d’être un vrai psychopathe de la salsa), vaut-il mieux prendre des cours en association ou en début de soirées ?

Les cours en association

Les cours de salsa au sein d’une association suivent le schéma d’un cours de danse traditionnel :

  • Les cours ont lieu dans une salle de danse (parquet et miroir)
  • La musique vient d’un poste audio ou d’enceintes murales si la salle le permet
  • Vous vous inscrivez en début d’année et venez aux cours qui ont lieu chaque semaine
  • Chaque semaine, le prof vous enseigne une passe et vous avez 1h pour la maitriser

Alors le gros avantage des cours en association, c’est qu’il y a un véritable suivi pédagogique. Les élèves sont les mêmes chaque semaine, donc à force, le prof les connait. Il peut adapter ses cours en fonction du niveau, et même approfondir certains détails lorsqu’il pense que certains élèves vont avoir du mal. C’est ce qu’on appelle « des cours évolutifs ».

Plus globalement, les cours sont préparés et reprennent souvent les bases instaurées lors du cours de la semaine dernière. Mine de rien, cela change profondément la donne. Le cours est fait pour nous, il est personnalisé. S’il y’a besoin de revenir sur l’enchainement de la semaine dernière, c’est possible. Si ce n’est pas le cas, le prof enchainera sur autre chose. Il y’a donc moins de redondance dans les cours.

Par contre, il n’y a pas que des avantages à prendre des cours en association.

Tout d’abord, c’est cher. En moyenne, il y en a pour au moins 400€ pour une année scolaire. Sachant que durant les vacances scolaires, les cours ne sont pas assurés. Autre chose, même si nous sommes très motivés en début d’année, il est parfois difficile de venir régulièrement à chaque cours. Mine de rien, on s’engage à venir chaque mardi (par exemple), peu importe la météo, les transports en commun ou les anniversaires. Et si on loupe un cours, c’est un peu plus compliqué de rattraper durant le cours suivant, puisqu’il demande des pré-requis enseignés durant le cours manqué.

Autre petit détail : l’age des adhérents. Ce n’est pas méchant, mais en association, on a quand même beaucoup de « papy et mamy qui se sont mis à la salsa parce qu’ils ont vu ça durant la journée des associations ». Cela signifie que le cours peut être parfois ralenti pour que tout le monde puisse suivre.

Dernier point noir et pas des moindres : En ne suivant que des cours en association, vous ne progresserez jamais. Vous vous devez de sortir (en soirée) pour pratiquer ce que vous venez d’apprendre. Pourquoi ? Parce que en cours, vous ne dansez pas, vous répétez et cela avec des personnes qui savent ce que vous voulez faire. Ce n’est pas de la danse mais de la chorégraphie.

Il faut donc sortir et voir des nouvelles personnes. Mais sachant que les soirées salsa débutent vers 22h30 et qu’avant cet horaire, il y’a des cours, pourquoi ne pas juste se contenter de ses cours au lieu de dépenser 400€ dans une association ?

 

Les cours en début de soirées

Comme expliqué ci-dessus, une soirée salsa peut être divisé de cette façon :

  • Dès 19h : Initiation de salsa (pour les personnes qui n’ont jamais fait de la salsa avant)
  • Dès 20h : Cours de salsa débutant (pour ceux qui ont déjà suivi une initiation)
  • Dès 21h15 : Cours de salsa intermédiaire
  • Dès 22h30 : Début de la soirée salsa
  • Vers 02h00 : Fin de la soirée

Il y a donc des cours de salsa avant la soirée salsa, sur la piste de danse de la boite. Sachant qu’une entrée coute en moyenne 5€ (avec consommation), on peut avoir des cours de salsa pour 20€ par mois. C’est vachement intéressant. En plus, il y’a une soirée juste après les cours, il est donc possible de pratiquer immédiatement ce que nous avons appris … et cela, avec les gens du cours !

C’est vrai que présenter comme cela, prendre des cours de salsa avant les soirées salsa semblent être le bon plan. Cependant toutes les qualités des cours en association se transforment ici en véritables inconvénients :

  • Les élèves sont des personnes qui sont un peu là par hasard, ils ont vu une affiche « soirée salsa avec cours » et sont passés pour « tester »
  • Du coup, les élèves ne sont jamais les mêmes, et n’ont donc ni le même niveau et ni même les mêmes bases
  • Il n’y a donc pas de suivi pédagogique donc le prof doit un peu faire en fonction du niveau

Un cours en soirée salsa n’est donc pas vraiment un cours puisqu’il ne reprend pas les fondements du cour précédent.

Pour résumer simplement, un cours en soirée salsa ressemble plus à « aujourd’hui, on va apprendre cette passe et ça vous en fera une de plus dans votre catalogue de passes » alors qu’en cours d’association, ça va être « ok, vous avez franchis un certain niveau, nous allons donc travailler des choses un peu plus poussées ».

Vous l’aurez compris, je favorise les cours donnés en association. Parce qu’en plus de se construire un groupe d’amis regroupé par une même passion, vous pourrez bénéficier de tarifs préférentiels pour des voyages ou des sorties de groupes (prix associatifs). De plus, vous aurez à votre disposition une vraie salle de danse, ça, c’est vraiment un gros avantage par rapport aux boites de nuits qui vous proposent des cours « à l’arrache sur le dancefloor » sans miroir.

Je parlais des cours en association, mais il y également les cours en école de danse qui sont au même prix. La seule différence, c’est qu’une école de danse propose d’autres cours de danse : salsa, kizomba, bachata dominicaine, coupé décalé etc. Beaucoup plus fort : avec une même carte d’adhérent, vous pourrez accéder à chacun de ses cours, autant de fois que vous le voulez, peu importe le jour de la semaine.

En asso ou en école, il y’a un accompagnement de l’élève que vous ne trouverez jamais en « cours de salsa avant la soirée salsa ».

 

Les premiers cours sont toujours très intimidants