Les soirées salsa ont-elles besoin de DJ ?

Il s’agit là d’une vraie question car on y pensant, on a pas vraiment besoin de DJ en soirée salsa.

Tu sais dans la vraie vie, quand tu vas en boite, le DJ va remixer une musique pour la rendre un peu différente et faire en sorte qu’elle passe bien avec les autres. Tiens, prenons tous les aspects un peu technique qu’un DJ doit savoir faire :

  • Un DJ doit savoir scratcher (le truc qui fait WAK WAK quand il s’affole sur son vinyle) ou remixer un morceau (genre rajouter d’autres sons ou des voix) : Oui ben ça, pas besoin en soirée salsa. Anecdote : Une fois, je suis allé en soirée salsa où le DJ scratchait le son et accélérait la musique … ben il m’a niqué mes comptes, cet enfoiré.
  • Un DJ doit savoir coupler les musiques entre elles. Ça veut dire qu’il doit faire des transitions entres les musiques pour éviter qu’il n’y ait des temps morts entre les musiques : Oui ben ça aussi, y’a pas besoin en soirée salsa. C’est logique, à la fin des musiques de salsa, y’a toujours un blanc de 2 secondes pour nos « tangos final », c’est la classe ultime, faut pas nous retirer ça.
  • Un DJ doit savoir ambiancer une salle. En gros, ça veut dire lever les bras et faire le DAVID GUETTA, genre tu choppe le micro et tu cries « Y’a des gens du 77 ou quoi là » ou alors des fois, tu baisses le son parce que tu sais que tout le monde va crier MASELTOV sur Black Eyed Peas. Est-ce qu’on a besoin de ça en soirée salsa ? Toujours pas non.
  • Un DJ doit savoir créer des jeux de lumières correspondant à sa musique : Stroboscope pour de l’electro, Gyrophares pour une ambiance Hip Hop … Non merci pour la salsa. D’ailleurs, les jeux de lumières (genre flashs) ont tendance à nous perturber durant nos tours par exemple.

A ce stade, on a vraiment l’impression qu’on a pas besoin de DJ. De plus, en y repensant, un DJ a vraiment un sale rôle : il ne peut pas danser (ou alors après, il cours vers sa cabine pour enchainer avec le morceau suivant), du coup, il ne parle à personne … Franchement, c’est triste.

Question finale donc : Les soirées salsa ont-elles besoin d’un DJ ? Et bien oui ! Est-ce qu’un DJ Salsa est un mec qui se contente de mettre des morceaux bout à bout en faisant attention de pas pourrir la fin du musique (toujours pour nos tangos finals) ? Et bien non !

  • Nos soirées salsa ont besoin d’un mec attentif au besoin du public : Genre si y a pleins de danseurs qui préfèrent danser la portoricaine et bien on va leur mettre de la porto pour leur faire plaisir. Même chose pour la bachata et la kizomba.
  • Nos soirées salsa ont besoin d’un mec qui trouve et propose de la nouveauté musicale … Et donc qui ne passe pas toujours les mêmes musiques chaque semaine.

C’est deux points paraissent évident dit comme ça, mais j’ai déjà été à des soirées où le DJ était un CD (ou parfois un playlist Windows). Comme quoi, ça existe et pour ne rien vous cacher, c’étaient les pires soirées de ma vie. Imaginez 30 secondes : Y a personne qui danse parce que ça fait 4 musiques qu’on a que du merengue, ben quoiqu’il arrive la playliste continue, même si ça intéresse personne. Pour l’anecdote, les gens ont commencés à siffler et j’ai même vu l’organisateur courir « en coulisse » pour aller cliquer sur « MUSIQUE SUIVANTE » afin de passer la musique à l’arrache comme ça sans transition.

En fait, merci Monsieur le DJ pour tout ce que vous faites pour nous.

Tout à fait d'accord