Est-il possible de trouver l’âme sœur dans la salsa ?

Je le répète assez souvent, la salsa est un lieu extraordinaire pour faire des rencontres. Que cela soit en cours de salsa ou bien en soirées salsa, on a toujours l’occasion de faire connaissance avec des nouvelles personnes et faire un peu de social.

Alors la question qui revient sans arrêt est toujours la même : est-il possible de trouver l’âme sœur dans la salsa ? Et si oui, est-ce une bonne affaire ?

Je vais répondre immédiatement : oui, il est possible de se trouver une petite amie (ou un petit ami) dans le milieu de la salsa. Il n’y a aucune règle qui interdit les danseurs de sortir avec les danseuses. En fait, c’est même impossible que cela n’arrive pas : on côtoie le sexe opposé en moyenne plus de 3 fois par semaine,  on tisse des liens, on se présente des nouveaux amis tous les mois donc forcement, au bout d’un moment, on trouve quelqu’un qui nous plait.

La vraie question serait plutôt : est-ce que sortir avec une personne de la salsa est une bonne idée ?

Commençons par lister quelques points positifs que cela pourrait nous apporter :

  • Tout d’abord sortir avec quelqu’un qui partage une même passion renforce le couple. On partage nos expériences, on se raconte nos déboires … bref, on a un sujet de conversation qui intéresse notre moitié.
  • Deuxièmement, le luxe d’avoir une danseuse à la maison, c’est de pouvoir s’entraîner a la maison. Elle devient un peu notre partenaire officielle et du coup, les figures compliquées passent tout de suite beaucoup plus facilement en soirée. C’est parfait pour faire sa promo.
  • Du coup, cela rend le quotidien beaucoup moins chiant. Surtout les soirées. Fini les diners devant TF1, ce soir, on va a la pachenga !

En plus, y’a une grande part de satisfaction personnelle quand tu sais que tu ramènes ta danseuse et que tu sais que tu peux flamber avec.

Alors qu’est-ce que ça vaut au quotidien ?

  • Et bien déjà, tu peux dire au revoir à tes moments à toi. Je m’explique, en général, quand t’es en couple, il est recommandé de faire des activités sans sa nana. C’est histoire de respirer un peu sans l’autre et cela fait du bien. C’est un peu notre petit jardin à nous. Et bien désolé mais c’est fini. C’est impossible de sortir sans l’autre donc quoiqu’il arrive, on l’aura dans les pattes. Du coup, une bachata ou un zouk un peu trop collé serré et là, c’est la scène de ménage direct.
  • Y’a pire encore : Sortir avec une nana qui sait pas danser. Alors la, c’est la misère. Elle va vouloir des cours perso, du coup, toi, tu progresses pas.
  • En plus, quand tu sors avec une personne de la salsa, ben étrangement, tu ne vois plus que des salseros. Tes vrais amis, tu ne les vois plus et ça, c’est pas bien.

En plus, après la « vie de couple » vient la rupture. Je crois que c’est vraiment le pire moment, non pas à cause de la rupture en soit mais à cause de tout ce qui s’en suit. En gros, tout est embarrassant : les retrouvailles sont délicates, zouker devant son ex est embarrassant … Puis ton cercle d’amis est brisé …

Bref c’est comme rupture classique sauf que tu sais où et quand tu vas recroiser ton ex. Ça, ça peut en souler plus d’un.

Ma recommandation donc : Éviter les relations dans la salsa ! Et les filles, si vraiment vous ne pouvez pas vous retenir, éviter surtout les gens « important » : profs, dj, organisateurs de soirée. Ce sont souvent des baiseurs qui collectent pleins de nanas comme vous.

C'est un piège !