10 Préjugés sur la salsa

J’adore la salsa. Mais je crois que ce que j’aime le plus, ce sont les clichés que j’avais dessus avant de m’y mettre. En voici un petit échantillon 🙂

Cliché n°01 : La tenue

Dans la tête des gens :

Alors pour une raison obscure, les personnes qui ne dansent pas la salsa pensent qu’il faut une tenue particulière pour danser la salsa. Plus précisément, beaucoup pensent qu’il faut s’habiller comme ça :

Dans la réalité :

Ben franchement pas du tout. Les hommes sont habillés normalement, genre Jean et T-shirt. A la rigueur, on peut mettre une chemise (avec ou sans gilet par dessus) mais comme il faut chaud et qu’on bouge beaucoup, vaut mieux porter quelque chose où l’on est à l’aise dedans.

 

Concernant les femmes, même topo : pas de grande robe fendue sur le côté où je ne sais quoi. Évidemment, quelques unes sortent la petite robe pour faire joli mais en général, c’est très classique.

Pour résumer, en soirées salsa, on s’habille de manière à être à l’aise pour danser. Pas de faux chichis, sinon, t’as chaud toute la soirée et t’es tout mouillé.

 

Cliché n°02 : Les concours de Salsa

Dans la tête des gens :

« Tu fais de la salsa ? Genre tu fais des concours et tout ça ? »  Combien de fois ai-je pu entendre cette question ? Apparemment, on nous imagine vraiment dansant dans un gymnase, en couple, dossard numéroté et  juges sur le côté.

Y'a même le dossard

Dans la réalité :

Il y’a des concours de danse avec effectivement des participants, des juges, des prix etc … Mais cela intéresse personne (ou alors personne que je connais). En fait, nous allons en soirée salsa, parce que c’est comme aller en boite de nuit « normale », sauf qu’on danse à deux. Ce qui plait dans la salsa, c’est l’ambiance … pas la compétition.

Faut dire aussi que ça fait franchement ringard

Cliché n°03 : Une seule partenaire

Dans la tête des gens :

La salsa se danse à deux donc chacun ramène sa partenaire, avec qui il s’entraine nuit et jour, tout ça pour briller sur la piste de danse.

Dans la réalité :

FAUX ! Méga FAUX ! Encore une fois, l’essence même de la salsa est le partage et la rencontre. Donc quand tu veux danser, tu vas voir n’importe quelle fille, tu l’invites à danser, et vous dansez. C’est aussi simple que ça. Il n’y a aucun intérêt à aller en soirée salsa si c’est pour danser avec la même personne toute la nuit.

Ça, c'est encore la faute à Dirty Dancing !

Cliché n°04 : L’alcool

Dans la tête des gens :

Alors les gens aiment penser qu’en soirée salsa,c’est trop HAVANA BEACH CLUB. Que genre c’est alcool à gogo, shots de tequila et Mojito a n’en plus finir. Après tout, quand on a finit une danse, rien ne vaut une bonne boisson fraiche et s’il y a des feuilles de menthe dedans, cela ne peut faire que du bien.

Le Mojito, la boisson des salseros.

Dans la réalité :

Encore une fois, c’est FAUX ! J’ai arpenté un bon nombre de soirées salsa et je peux vous garantir que même à l’anniversaire de mon petit frère, on bois plus que ça. En général, les danseurs et les danseuses boivent de l’eau.

Si si, je vous jure ! De l’eau avec du sirop dedans (menthe, fraise, framboise … peu importe).

"De l'eau et du sirop menthe, s'il vous plait"

Et encore là, c’est bien présenté. Normalement, c’est dans une bouteille en plastique. Ça fait pas vraiment « danseur latino » là.
Y a-t-il une raison ou est-ce une préférence culinaire ? Les deux.

En fait, il faut savoir qu’en soirée salsa, quand tu paies ton entrée à 5€, tu as une consommation avec. Mais cette consommation ne concerne que les softs. Si tu souhaites boire de l’alcool (ou juste une red bull), il faut rajouter 2/3€. Sachant qu’on sors en moyenne de 3 à 4 fois par semaine, cela donne un total de 80€ par mois juste pour aller danser. Si on devait rajouter 3€ à chaque fois, il faudrait sortir 48 € supplémentaires. Le budget atteindrait 128 € par mois. Rien que ça, ça calme.

De plus, il y a l’image que ça renvoi. Ça craint un peu de sentir l’alcool quand on danse tout collé serré contre sa partenaire.

 

MES FESSES !

Cliché n°05 : Ambiance carnaval

Dans la tête des gens :

L’origine m’échappe mais le commun des mortels pense qu’en soirée salsa, c’est trop le carnaval de Rio. Bon, ça rejoint un peu le Cliché n°01 sur les tenues et le Cliché n°04 sur l’alcool.

C'est comme ça tout le temps, à chaque soirée !

Dans la réalité :

Nan mais vous avez craqués ! La salsa reste la salsa. Après réflexions, je pense que les gens doivent se dire « La salsa, c’est un peu de la Samba, non ? Après tout, Cuba et Rio, c’est la même, non ? ». Ben je vous le dis franchement : Ça n’a rien à voir. On a pas besoin de se mettre des plumes dans les fesses pour danser (je n’ai rien contre les brésiliens, d’ailleurs, ils ont un beau pays).

 

Cliché n°06 : Les « Enriqués » du brésil

Dans la tête des gens :

Un autre gros cliché sur le milieu de la salsa : Les bogoss Latino. Beaucoup de filles pensent qu’en se mettant à la salsa, elles vont se trouver un beau « Enriqué » ou « Ricky » qui les feront danser jusqu’au bout de la nuit.

Tous les salseros sont comme ça

Même chose chez les hommes d’ailleurs, on a tous espéré un jour rencontrer une petite bomba latina !

Ah ma petite Jenifer ...

Dans la réalité :

La réalité est malheureusement bien loin de la fiction. Certes, il y a pleins de beaux garçons et pleins de belles filles dans la salsa mais ce ne sont pas tous des produits importés directement de Cuba. C’est logique, tu sors de ton pays pour venir en France, ben c’est pas pour t’enfermer en club pour écouter la musique de chez tes parents.

Alors qu’est ce qu’on retrouve ? Ben tout le reste : Des blancs, des noirs, des arabes, des chinois, des juifs, des indiens, des métisses … issus de tous milieux culturels, toutes éducations etc. Et ça, c’est kiffant. Tiens par exemple, depuis que je danse la salsa, je connais deux magiciens ! Nan mais trop fort quoi, des vrais magiciens !

Elle est là la vérité sur le monde de la salsa, on fait des rencontres de tout genre et c’est passionnant.

 

Cliché n°07 : La salsa est une danse de salon

Dans la tête des gens :

Ce cliché ressemble un peu au cliché n°2 sur les concours de salsa. En fait, le commun des mortels pense que la salsa est une parodie de danse de salon, dans le sens où les danseurs sont raides comme tout et dansent avec un balai dans le cul.

La salsa, ça bouge !

La salsa serait une danse strictement académique genre :

  •  « 1, 2, 3 : On va devant … 5, 6, 7 : On va derrière »
  • « Tiens toi droit, menton en air, le torse en avant »

En fait, la salsa, ça a l’air chiant et carré pour rien.

Dans la réalité :

La salsa est beaucoup plus libre qu’on ne le croit. En fait,il y a des pas de bases … puis tout le reste, on en fait ce qu’on veut. Plus précisément, il est recommandé de rajouter des petits trucs à nous pour justement se différencier (et faire des choses qui nous plaisent).

Certains danseurs issus de la culture Hip Hop mixe sans soucis leur style avec la salsa.

La salsa et le Hip Hop, ça marche d'enfer ensemble.

D’autres danseurs rajoutent quelques touches de Rock et ça passe plutôt bien.

On peut piquer quelques figures de rock

Une fois, j’ai vu une danseuse orientale sur une piste salsa … Ah bah les shines prennent une toute autre dimension.

Beau mélange des cultures

Cliché n°08 : Dans la salsa, il ne doit y avoir que des vieux, non ?

Dans la tête des gens :

La salsa est une danse de papy/mamy. Genre un peu leur activité du dimanche après-midi.

La salsa nous garde actif

Dans la réalité :

Pas du tout ! Encore une fois, une soirée salsa, c’est comme une boite de nuit sauf qu’on danse en couple. Et en boite de nuit, y a quelques vieux mais pas que ça. Loin de là. Ça rejoins un peu tous les points évoqués dans cet article : il y a des personnes en provenance de partout, habillés comme ils le souhaitent, qui font ce qu’ils veulent et leur manière. Voila pourquoi la salsa plait et attire un public jeune et dynamique.

 

Bon là, ça fait un peu trop Street Dancers

 

Cliché n°09 : A la salsa, tu peux te faire trop de meufs

Dans la tête des gens :

La salsa est le lieu idéal pour cottoyer la gente féminine. Non en fait, pour parler cruellement, on va dire que beaucoup de personne pense que la salsa est l’endroit parfait pour pécho et s’envoyer en l’air avec n’importe qui. Puis de toute façon, y’a tellement de nanas que même si ça ne marche pas avec l’une, ça marchera avec une autre.

Encore une fois, merci Dirty Dancing !

Dans la réalité :

Alors là, c’est un peu oui et non. Oui, il y a une quantité impressionnante de nana dans le monde de la salsa (un ratio de 2 nanas pour 1 mec), cela favorise les rencontres mais cela ne signifie pas forcément « plus que de la danse ». Même si tu danses avec beaucoup de filles en soirées, t’as pas vraiment le temps de discuter avec elle, t’enchaines direct avec une autre. Au final, t’apprends pas spécialement à les connaitre, limite, tu leur donnes des numéros : fille n°1, fille n°2 … Attention, je ne dis pas qu’il est impossible de se trouver une nana dans la salsa, au contraire ! Je dis juste que si vous débutez la salsa dans l’espoir de vous trouver une petite copine, vous vous êtes trompé.

Je consacrerai un article beaucoup plus détaillé dessus.

 

Cliché n°10 : La Salsa, c’est comme le Tango, non ?

Ben non. Le Tango, c’est du Tango et ça se danse comme du Tango, alors que la salsa, ça se danse comme de la salsa … sauf que t’as le droit de mettre des petits mouvements à toi.

(Oui, je fini l’article comme ça).