La discussion est impossible et c’est normal

En soirée salsa, entretenir une discussion est impossible.

Ce n’est pas forcément à cause du bruit ou de la musique, c’est juste que ce n’est jamais le bon moment. Pour illustrer ce concept, on va prendre plusieurs situations.

  • Vous êtes un groupe d’amis et vous vous retrouvez tous en soirée salsa.

A ce moment là, vous vous dites que ça fait plaisir de revoir tout le monde et que prendre des nouvelles serait socialement une bonne chose à faire. FAUX. C’est un peu égoïste mais en soirée salsa, les gens veulent danser. Ils ont payer entre 5€ et 10€, et cela pour ressortir des passes ou des shines qu’ils ont appris dans un cours récemment. En général, la discussion va durer 30 secondes avant que vous ou votre interlocuteur ait envie de danser.

Pire situation

  • Vous arrivez à entamer une conversation avec quelqu’un.

C’est un peu comme la conclusion du paragraphe ci-dessus. Même si vous entamez les « salut, ça va, quoi de neuf ? », il y’aura toujours quelqu’un qui va sortir de nulpart pour soit vous invitez vous ou votre ami(e). Ou alors, si ce n’est pas une invitation directe, ça sera un « tiens salut, t’es là toi aussi ? tu danses ? ».

En même temps, c’est tout à fait normal. En soirée salsa, quand tu vois deux personnes en train de discuter, ce sont deux personnes qui ne dansent pas. Et ne pas danser en soirée salsa, c’est se faire chier. Et comme en bon samaritain que nous sommes tous, nous invitons les gens qui se font chier sur le côté de la piste … car nous, on a envie de danser, et cela maintenant. La discussion attendra la fin de la musique … quoique … (cf paragraphe suivant).

  • Vous venez de finir une danse avec quelqu’un et vous souhaitez faire connaissance.

Et ben là aussi, cela ne marche pas. Pourquoi ? Parce que déjà, on a galéré à aller danser et là tout de suite, ce qu’on veut, c’est recommencer. Un mec qui va chercher à taper la discut’ après une danse, ça fait un peu dalleux quand même. Pire, si la nana veut vraiment redanser, elle va avoir l’impression qu’on lui tiens la jambe. Ce qui est bien, c’est que même si la discussion démarre, elle ne durera pas longtemps (cf l’un des deux paragraphes ci-dessus … la boucle est bouclée).

Avis perso : Bon, j’exagère un peu. Il est évidemment possible de discuter en soirées mais c’est quand même « compliqué ». En fait, on est surtout apte à se faire déranger toutes les 30 secondes. Je crois qu’il n’existe que deux cas où il est possible de discuter tranquillement :

  1. Ton amie est fatiguée et met des crampes à tout le monde
  2. T’es venu avec des potes qui ne dansent pas

En fait, selon moi, la salsa permet surtout de rencontrer du monde. Mais si tu veux aller un peu plus loin avec ce monde, il faut le faire en dehors des soirées salsa (genre restaurant, bar, after).

Idem pour les plans dragues, c’est vraiment difficile de faire ça en pleine soirée. Avant, y’avait les sessions zouk, donc c’était jouable mais cette tradition se perd  🙁